Bon, le voila enfin, ce fameux long long post pour rattraper le temps perdu. Depuis le 1er aout, date de la signature de l’acte authentique chez le notaire, il s’en est passé …

jardinvillelemoringueDéjà en commençant bien plus tôt, le 15 juillet, par la visite du Musée de Villèle, demeure de Mme Desbassyns. L’équipe de la Réunion de Moringue s’entrainait dans le parc. Cet art martial réunionnais est en plein essor. C’est au rythme des percussions que les belligérants font leurs passes, leurs feintes et leurs attaques. C’est très beau ! La visite du musée est également très intéressante et instructive sur la période esclavagiste à la Réunion.

Le même soir, les proprios nous mettent un ultimatum : si le 19 nous ne leur versons pas une somme équivalente à 20% du montant de la vente, ils stoppent tout, renoncent à vendre leur maison et à rentrer en métropole et remettent l’affaire d’hébergement en route. Gloups !!! Inutile de vous dire comme la tension est montée et comme nous avons très mal dormi. Le temps de d’obtenir un semblant de garanties de la banque, de convaincre ma copine notaire de débloquer nos fonds et de les transférer chez le notaire réunionnais puis de faire le versement aux propriétaires, toujours sans être à 100% sûrs d’avoir notre prêt immobilier mais avec notre container en surestarie au Port, nous y avons laissé quelques cheveux. Brrr, rien que d’y repenser j’en ai la chair de poule alors qu’il fait 27° aujourd’hui !

mariagecr_ole1mariagecreole2Le samedi suivant, 21 juillet, nous avons eu la chance de tomber sur le 2eme mariage créole de l’histoire de la République. Cela se déroulait à la Mairie de Saint Paul. Et c’était dans le journal le lendemain, bien sûr.

jir

MargouiaDans notre approfondissement de la connaissance de l’île, nous avions souhaité visiter le village artisanal de l’Eperon sur les hauts de St Gilles, bof ! Le seul truc marrant c’est l’Atelier du Margouillat. Nous nous attendions à une concession Honda pour bichonner le destrier de notre fan n°1. Que nenni : il s’agit juste d’une poterie et pas des meilleures.

IMG_0033017Et nous arrivons au 29 juillet. Nous étions invités par IMG_0075039Estellie, ex-collègue d’Isabelle à l’Ecole Centrale de Lyon et néanmoins malbaraise, en vacances chez sa mère à Pont d’Yves, pour la fête de Karli. Pont d’Yves c’est dans les hauts du Tampon et il fallait y être pour 7h du matin. Donc départ aux aurores des Colimaçons. Nous étions pratiquement les seuls zoreils et en tout cas les seuls profanes présents, mais pieds nus, comme tout le monde. Je pense que les photos parlent d’elles-mêmes. Le reste est dans la galerie photo.

IMG_0072038En fin d’après-midi  nous sommes revenus pour manger le cabri massalé, le coq massalé, le civet cabri, le tout servi dans une feuille de bananier et que l’on mange avec les doigts de la main droite.

Après encore moult démêlés de dernière minute avec la banque, la date de signature est maintenue pour le 1er aout. C’est aussi la date de départ des anciens propriétaires. Nous les avons donc embarqués avec armes et bagages dans la voiture jusqu'à l’office notarial à St Pierre. Lecture de l’acte authentique avec quelques erreurs, paraphes et  signatures. Et là surprise, les anciens proprios nous réclament un loyer pour le mois passé chez eux/chez nous ! Nous restons interloqués. On vient de leur verser largement plus d’un demi-million et ils nous réclament encore mille euros. Nous manifestons notre indignation et transigeons à 800€. Nous les laisserons là sur le parking en face de l’office notarial, avec leurs bagages. Un ami doit passer les récupérer pour les amener à l’aéroport : leur vol vers Paris décolle à 22h. De notre coté nous traversons les quelques rues qui nous séparent d’Artcadémie pour aller montrer notre acte de propriété tout neuf à Ben et partager avec celle qui nous soutint depuis le début et sans laquelle nous serions sans doute encore en métropole à rêver d’un hypothétique destin à la Réunion en nous morfondant dans la grisaille d’un boulot sans intérêt.

Puis nous nous dépêchons de rentrer vers CHEZ NOUS, enfin !!!

Le soir même s’ouvre le SAKIFO, the festival de musique de la Réunion, qui se déroule à St Leu du 1er au 5 aout. Nous avons pris des places pour le concert inaugural de ce 1er aout avec Ayo, Davy Sicard et Ismaël Lo. Une manière bien à nous de fêter la fin de notre période sdf ; pensez-donc, depuis le 19 juin ! Ayo est une grande, à tous les sens du terme.

Dès le lendemain nous avions nos premiers clients issus de réservations prises par les anciens propriétaires. Autant vous dire que nous n’étions pas au point, sans parler des prestations pas du tout à la hauteur. Ni celle que nous prétendons avoir atteint depuis, ni même celle pratiquées par nos prédécesseurs. Il s’agissait de locaux, deux dames venant de St Denis pour donner des cours de management dans un hôtel des environs. Elles aussi n’étaient pas à la hauteur de la clientèle ciblée et en plus très sales. J’vous explique pas dans quel état on a retrouvé leur gîte : taillures de crayons à même le sol, traces noires un peu partout, du coca séché sur les portes intérieures, bref nous sommes mal tombés. Nous  avons cependant obtenu notre premier chèque.

premiercheque

S’en est suivi trois semaines d’achats intensifs ou comment faire fumer une carte Visa Premier, ou encore, comment craquer quasiment toutes les économies de deux vies en un mois. Essentiellement des achats de mobilier, celui que vous avez admiré sur les photos du site. Partagés entre Saint Pierre que nous connaissons bien et où nous avons une « base arrière » rue François de Mahy, Savannah où sont concentrés beaucoup de fournisseurs et Saint Denis la capitale, nous n’avons pas non plus ménagés les kilomètres. Bilan : six écrans LCD 26’’ chez Audio+ à Savannah, une cave à vin 300bt et un frigo américain chez Macé à Sainte Clotilde, 4 bains de soleils, 8 tables, 8 fauteuils, 14 chaises, un canapé, une table basse chez Choix de Sophie à Saint Pierre, 6 matelas 180x200, 12 sommiers, 48 pieds de lits, 22 oreillers chez XL literie à Saint Pierre, 5 ventilateurs et une longue liste de bricolage chez Mr Bricolage à Savannah, Saint Pierre et Saint Louis, un spa 6 places et une bâche de piscine chez Sun7 à Cambaie, 10 tables de chevet opium et 4 table de salon opium chez Maliwan à Saint Pierre, 10 lampes de chevet chez Iemanja à La Saline, une armoire, 6 chaises, 2 commodes, 2 bonnetières chez Imk à Saint Louis, 2 canapés home-cinema trois places en cuir chez Crozatier à Saint Pierre, 2 minibars chez Carrefour à Sainte Suzanne, c’est-y pas une liste à la Prévert, ça ? Entre deux achats nous commencions à déballer nos cartons et a essayer de ranger notre nouveau chez nous.

Ensuite début septembre nous avons attaqué les travaux avec une planification Microsoft Project en jonglant avec les réservations planifiées pour début octobre. Isabelle à la peinture et moi à l’électricité, plomberie, serrurerie, marteau-piqueur. Marteau-piqueur ? Bin oui, faut dire qu’entre temps nous avons subi, le 24 aout, un tremblement de terre d’une magnitude 2,3 qui nous a occasionné deux fissures dans deux grosses canalisations d’adduction d’eau en polypropylène. Il a fallu que je casse du béton pour accéder aux fuites, retirer les morceaux de canalisation défectueux et les remplacer. Homérique !

Effet conjugué du stress accumulé pendant la période pré-signature, du travail manuel et du changement de régime alimentaire, j’ai perdu 10% du poids que j’avais en quittant la métropole. Bigre !!!

bourgeonlezardtirelalangueNous avons quand même pris le temps d’une récréation au Conservatoire National Botanique de Mascarin, nos voisins. Visite que je conseille à tous les iliens et à tous nos futurs visiteurs. Sans être des férus de botanique, nous nous sommes régalés. Voir l’album photos pour quelques échantillons.

Nous avons tenus les délais. Ce fut juste mais le 10 octobre nos premiers hôtes dans NOTRE environnement entraient dans le Frangipanier tout juste sec. Un couple de jeunes mariés très sympathique et ravi. Puis un couple de retraités est arrivé dans le Vacoa. Et Marie-Paule qui nous a réservé une table d’hôtes de 9 adultes et 2 chachats la même semaine : un bon test de montée en charge. Nos jeunes mariés envolés ont été remplacés par jojoJojo et Gigi, deux jeunes retraités de la RATP qui resteront 4 semaines et puis ça enchaine avec nos premiers hôtes dans le Flamboyant, eux aussi séduit, étonnés, charmés par notre Villa Mascarine : « bleu et blanc, n’est-ce pas comme cela que nous dessinions le paradis lorsque nous étions enfants ? »

Nous faisons enfin là notre nouveau métier, et cela nous plait immensément ! Accueillir, rencontrer, conseiller, écouter, apprendre des autres, c’est bien cela que nous voulions. En plus ce job est terriblement gratifiant : on ne voit que des gens se détendre, prendre du plaisir, avoir la banane, trouver que nous avons une maison de rêve, que nous avons bien bossé, que nous savons recevoir. Cela donne une énergie folle. Pas plus tard que ce matin, deux jeunes Dionysiens, venus hier pour le concert des Wailers à la Ravine, ont passé leur « meilleure nuit depuis très longtemps » ! héhé, effet magique du 180x200 Simmons Luxe sous baldaquin …

isaetsesamiszebulonNous avons quand même pu nous ménager des espaces de liberté comme ce déjeuner à l’Etang du Gol où Isabelle s’est fait de nouveaux amis en plus des zébus version longue (ou zébulon) ou ce « pèlerinage » sur la passerelle de l’Ilet Furcy au retour d’une balade à moto à Cilaos pour la fête de la lentille.

iletfurcy

50ans150ans2Il y eut mon anniversaire célébré à l’Entre-Deux au Cafr’Inn. Et puis, grand plaisir, la rencontre avec Xavier David de Sauzea, ex-champion de trial de la Réunion et Alain Barret, ex-président d’Azot’yzone et grand organisateur de la manche française du Championnat du Monde de Trial à la Réunion en 1999. S’en est suivie ma première sortie trial dans l’hémisphère sud, le 7 octobre, avec eux, sur les haut de Saint Gilles, non loin justement, du site du Championnat du Monde. Cela faisait plus de 5 mois que la Beta ne s’était pas ébrouée les tétines. Et bien, mon pote Fabrice, mon pote président Gilles, mon fiston trialiste Thomas, vous me croirez ou non, malgré l’accélération de Coriolis qui s’exerce dans l’autre sens, le fait qu’on ait la tête en bas et tout le toutim, eh bien l’équilibre, l’adhérence, les couilles devant les gros galets, c’est aussi difficile ici qu’à Châteauneuf. Et en plus il fait vite très très tiède sous le casque ! C’est pour ça qu’à midi : stop et goto Enzo, un ami de Xavier qui a une maison sur le Golf du Bassin Bleu, retrouver nos compagnes pour un barbec’ mémorable tant par la sympathique compagnie, la sympathique barbaque cuite au petit poil et la très sympathique quantité d’alcool ingurgitée. Isabelle mettra 24h pour s’en remettre !

Toujours au rayon trial, s’en suivra un stage le 11 novembre dans la Rivière des Remparts, au dessus de Saint Joseph, animé par deux moniteurs de l’Ecole de Trial de la Bresse (88), dont le champion de France S2 2005, qui se sont choppés un écart de température de 40° en une nuit d’avion !!! Quelques photos dans l’album Trial.

IMG_0084

Bon voilà, j’espère avoir été sinon exhaustif, au moins intéressant. Nous avons bien participé aux activités AdeFeGa dans la mesure de notre temps libre mais cela a été tellement relaté, sur le vif et en son temps, par les différents acteurs que revenir dessus aurait le gout de réchauffé. Quelques photos quand même parce que decolleteScarpetnon encore diffusée. Comme le joli décolleté de Scarpet chez Estelle ou le huit kilos de bonbecs pour heroMathieu notre héro du Grand Raid chez Marie-Paule ou ma vision de cathlelavoyeur de l’arrivé de Cath à Gillot !




Allez, vous regardez trop internet et les blogs, vous pouvez reprendre une vie normale, comme dirait PPD.